450.000 réfugiés dans les pays de l’Afrique de l’Est

communication | juin 16, 2016 | 1 | Projet Union Européenne , Réfugiés

Goma, le 16 juin 2016 (caritasgoma.org) – Selon le Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), les Congolais partis de l’Est du pays vers les pays de l’East-African sont principalement au Rwanda, en Ouganda, au Burundi et en Tanzanie. Ils y bénéficient d’une assistance dans les secteurs des abris, de l’eau et assainissement… ou encore de l’éducation.

Les réfugiés congolais fuyant les affrontements au Nord-Kivu
Les réfugiés congolais fuyant les affrontements au Nord-Kivu

La peur des agressions physiques dans le cycle de violences perpétrées dans l’est de la RDC, depuis 23 ans, a contraint certains à trouver refuge au Rwanda. Répartis dans cinq camps et un centre de transit (hormis ceux qui vivent à Kigali, la capitale rwandaise), la première vague avait fui le pays à la suite des graves affrontements ethniques déclenchés en 1993, qui avaient embrasé des localités du Nord et du Sud-Kivu.

La deuxième vague est partie en 1994 à l’arrivée des réfugiés rwandais en RDC, après le génocide au Rwanda. La troisième est partie pendant la « Première guerre du Congo » (1996-1997). La quatrième est partie durant la « Deuxième guerre du Congo » (1998-2002). La vague de 2012, avec la guerre du M23, est la plus récente. Mais le premier camp du HCR pour héberger ces réfugiés congolais n’a été ouvert qu’en 1996. Au total, les réfugiés congolais au Rwanda sont aujourd’hui plus de 94.000, enregistrés auprès du HCR.

En terre ougandaise, les réfugiés congolais [partis du Nord-Kivu] sont arrivés en trois vagues successives. D’abord, entre 1997 et 2000, entre les deux guerres du Congo. Puis, en 2009, pendant l’insurrection du CNDP. Enfin, les Nord-Kivutiens fuient la province depuis 2013, à la suite des massacres perpétrés par des rebelles des ougandais des ADF dans leurs zones de départ. Les réfugiés congolais en Ouganda sont aujourd’hui plus de 220.000, reconnus par l’ONU. Hormis ceux qui vivent à Kampala, la capitale ougandaise, les réfugiés congolais sont repartis dans huit camps. Certains sont même devenus de véritables petites villes où les réfugiés habitent depuis longtemps… après avoir fui les violences dans l’Est de la RDC.

Ces violences au Nord et au Sud-Kivu ont poussé des milliers de Congolais à chercher l’asile au Burundi et en Tanzanie. Dans un contexte de pression foncière et de surpopulation notoire, en 2012, alors que les camps du HCR étaient saturés, les autorités burundaises ont accepté la création d’un nouveau camp, dans la province de Cankuzo. Les réfugiés congolais au Burundi sont aujourd’hui plus de 72.000 sous l’administration du HCR dans ce pays. Et ceux de la Tanzanie sont plus de 64.000, enregistrés auprès de l’ONU.

Projet Union européenne

Dans le cadre de la pacification de l’est de la RDC, Caritas Goma exécute un projet, financé par l’Union européenne, pour apporter des pistes de solution aux causes des conflits par le biais d’un appui à la sécurisation foncière. Après une sensibilisation réussie, cette sécurisation des terres devra aussi faciliter le retour des personnes déplacées internes et des réfugiés dans leurs régions d’origine après plusieurs années d’exil. Le projet devra d’abord renforcer les capacités des communautés d’accueil à faire face à un flux des rapatriés…

Cellule de Communication

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VIDEOS

Visites du site de P.U.E.

Pages Vues

Pages Vues|Visites générales |Visites uniques

  • 24 dernières heures: 0
  • 7 derniers jours: 0
  • 30 derniers jours : 0
  • En ligne maintenant: 0

Articles récents

Archives